nouveau musee2LE NOUVEAU MUSEE LAC ET NATURE EST OUVERT ET INSTALLE EN RIVE OUEST, 996 route des plages à NOVALAISE – face à la plage de BON VENT

Le déménagement du musée de Lépin-le-lac place de la gare vers Novalaise a été pour notre association FAPLA vécu au début comme un coup dur depuis 2015...Il se révèle aujourd’hui comme une expérience enrichissante !
Imposé par le souhait de la commune de Lépin de récupérer pour vendre le bâtiment, l’ultimatum écrit était d’avoir libérer les lieux au 30 JUIN 2016 !
Malgré plusieurs tentatives de négociations vaines pour demeurer jusqu’en septembre pour assumer la saison d’été 2016, le Conseil d’administration de la FAPLA décide de mettre en place un compte à rebours pour gérer cette situation de perte de “contenant” pour l’exposition. Des négociations sont menées avec la Communauté de Communes pour faire réagir les élus du territoire. En février 2016, un comité de pilotage est créé pour lister les pistes possibles de locaux ou de terrains pouvant permettre une issue...Dans la liste des pistes possibles, les bâtiments possibles appartiennent à la CCLA ou au Département. Ils font donc partie du comité de pilotage.


Après visites des locaux pouvant être retenus se trouvent :

  • la tour d’arrivée du bassin Est d’Aviron, dite tour N°1 : mais son accessibilité est complexe. Beaucoup d’escaliers rendent l’accessibilité pour un musée comme le nôtre complexe, bien que le site en bord de marais de Nances, en phase de renaturation prochaine, sera probablement avec le temps un poste d’observation de la faune et de la flore intéressant... propriété du Département.
  • l’ancienne “boite à musique”, face à la place de Bon vent ou à la Base d’aviron, propriété du Département. Un peu petit, loin des zones d’intérêts naturels, mais très visible.
  • des emplacements de terrains publics à Aiguebelette le lac... mais il semble que la construction ne soit pas ni souhaitée ni possible par notre association...
  • le rachat du bâtiment mis en vente par la Commune de Lépin par la Communauté de Communes... mais il semble que même cela la Commune de Lépin ne le souhaite pas, son orientation étant le commerce.

Après visites, il faut se décider ... Quelques élus convaincus, montent au créneau... des femmes parmi eux souvent ! Merci à elles et à ceux qui les ont comprises et soutenu aussi.
De trop longues semaines se passent, le contexte juridique des équipements des championnats du monde d’aviron ne facilite pas les choses avec le Département mais ...comme souvent , il faut savoir voir plus loin. Mr Gaymard accepte la solution défendue par le comité de pilotage en la personne de Mr Denis Guillermard, président de la Communauté de Communes.
Nous nous mettons au travail avec beaucoup de bénévoles de l’association et des employés communaux et inter communaux pour coordonner ce déménagement en 5 week ends et semaines durant les mois de mai et juin 2016.
Tous maintenant heureusement disent que l’intelligence a pris le dessus avec un dialogue qui a porté ses fruits. Le respect des uns et des autres aussi.
Après discussions donc, ” nous nous sommes compris “ : le musée Lac et Nature est un outil pédagogique exemplaire riche et nécessaire au territoire de l’avant pays savoyard et de la Région Auvergne-Rhône Alpes...

Notre site en passe de digérer la réalité de sa métamorphose progressive vers plus de sens, de ce que signifie comme compromis : un site classé en Réserve naturelle régionale par différence avec une zone péri-urbaine de loisirs !
Les contextes sont parfois politiquement tendus entre les souhaits de développement et la compréhension de la sauvegarde de la relative tranquillité des zones protégées,
: les équilibres des habitats et des continuités écologiques pour un maintien de biodiversité ne sont pas intégrés par tous car les enjeux et les risques ne sont pas démontrables sans un plan de gestion sérieux.

L’Association FAPLA est le conservateur de l’outil musée qu’elle a su créé au fil du temps et assume sa place de partenaire du territoire pour dire avec respect et avec sa liberté d’opinion, les abus et les excès qui pèsent sur l’équilibre de l’environnement exceptionnel dans lequel nous vivons ici. Cette dualité est non seulement possible mais souhaitable... et il faut la comprendre comme un atout, l’intelligence relationnelle est cependant une clé nécessaire pour que les partenaires se respectent dans leurs prérogatives réciproques.

L’équilibre entre le développement du territoire et la préservation du site, réserve d’eau potable entre autre enjeu, n’est pas une alternative mais une nécessité pour le bien être dans ce Territoire où ce petit lac est devenu mondialement connu depuis 2015 !
Grâce à cette concertation permanente, parfois forcée, de grands pas ont été faits ici, pour mémoire à ceux qui n’étaient pas là ou nés :

  • interdiction des bateaux thermiques en 1976,
  • Création de collecteurs des eaux pluviales de l’ A43 et bassins de rétention filtrants, suite à la pollution accidentelle de 1985 des affluents du lac , le neyret.
  • Beaucoup trop de pollutions des affluents ou du lac lui mêmes circonscrites, suivi allégés de l’eau du lac...
  • création d’une ceinture dite étanche, tout autour du lac , concernant la récupération des effluents d’assainissements collectifs ( contrat de lac) ,
  • classement de zone en arrêtés de biotope, en Zones humides ou en Natura 2000, inventaires faunistiques et floristiques, en lien avec le CEN.
  • acquisitions ou maitrises foncières de terres en berges du lac par le Conservatoire des espaces naturels (CEN) , ou préemption par les collectivités avec la ZAD.
  • Interdiction de circulation des matières dangereuses autour du lac et mise en place avec la Préfecture de déviations pour les chargements dangereux –2008-2009
  • Classement en Réserve naturelle régionale , avec un plan de gestion de celle-ci en cours...en Mars 2015.
  • ...


La présentation des collections, les jeux du musée Lac et Nature, ses animations intérieures ou en extérieur, sont une force pour le Territoire qui doit s’en féliciter et continuer à s’approprier cet outil par des visites des scolaires et autres publics.
Rappelons que le fonctionnement du musée est assuré bénévolement, qu’une subvention annuelle de 3000€ de la Communauté de Communes, permet de participer à l’embauche chaque été de jeunes formés pour augmenter les plages d’ouverture du musée lac et nature. Nous avons donc besoin en permanence du soutien de nos adhérents fidèles et nouveaux.
Soyez donc les bienvenus petits et grands au sein de la Fédération des Associations de Protection du Lac d’Aiguebelette et au nouveau musée lac et nature, en rive ouest du lac sur Novalaise.

Catherine Bernardy , vice présidente